PATRIMOINE EN DANGER !!

ATTENTION PATRIMOINE FERROVIAIRE EN DANGER!!!

 

 

DESTRUCTION DU PATRIMOINE FERROVIAIRE VAUCLUSIEN !!!

Contre toute attente, contre toute logique, contre l'avis des Vauclusiens le Conseil Général est allé au bout de son projet.

La voie ferrée entre Jonquières et Carpentras est détruite!

Cette mutilation du patrimoine élimine à tout jamais les possibilités de circulations vélo-rails ou train à vapeur qui étaient proposées par Ventoux Rail Nostalgie et Train à Vapeur du Val de Provence.

//www.vaucluse.fr/1071-contactez-nous-formulaire-general-conseil-general-vaucluse-cg84.htm

Merci pour le soutien que vous nous avez apporté...

Ventoux Rail Nostalgie
Train à Vapeur du Val de Provence. 

La gare en avril 2009 (Photo ML)...

La gare version "via vénaissia"... Vous aimez?

La proposition Ventoux Rail Nostalgie... Il y a de la place pour TOUS !!


--

TERRITOIRE EN DANGER LE DEPARTEMENT DERAILLE !!

-Alors que les Services Publics s'amenuisent dans le Comtat,
- Alors que le bassin d'emploi observe une hémorragie d'emploi,
-Alors que la crise économique nous frappe de plein fouet,

Le département entend enlever les rails de la ligne Carpentras Orange pour installer une piste cyclable…

Un diagnostic partagé fait apparaître des carences structurelles notamment en matière de transports (fret et voyageurs) qui pénalisent les bassins d'emplois et plus généralement l'intérieur du département. Le constat de l'hyper concentration d'activités dans le couloir rhodanien, avec en corollaire une déprise industrielle et des services publics dans l'intérieur du département, réduisent ainsi les possibilités de développement de l'existant et de surcroît les installations d'activités nouvelles.

Cet axe représente une solution d'avenir pour désengorger le couloir rhodanien, drainer notamment le fret au nord sur la plateforme multimodale de BOLLENE, redynamiser le tri à ORANGE, et au sud sur AIX en PROVENCE (SIFRACO, fret et ferroutage).

Cette possibilité est une condition sine qua non du futur développement économique des territoires concernés à moyen et long terme.

D'autre part, les questions environnementales aiguës liées au tout routier, ainsi que les nécessaires alternatives à la dépendance pétrolière dont le coût, à moyen terme, sera sans nul doute difficilement supportable pour l'économie et l'emploi, doivent amener à une réflexion plus profonde quant à l'avenir des territoires et de leur développement.

Mardi 26 mai 14H00 Rassemblement à la gare de Carpentras Pour exiger un débat citoyen sur cette question

Le projet de déferrage de la ligne ORANGE – CARPENTRAS va hypothéquer le développement économique et industriel des territoires concernés, déjà fortement impactés par la crise économique.

Tous ces arguments qui ont prévalu pour la réouverture de la ligne AVIGNON CARPENTRAS, sont aujourd'hui complètement reniés par ce projet, le département déraille !!!

Nous ne sommes absolument pas contre l'idée d'une voie verte cyclable qui s'intègre dans le projet du Léman à la Méditerranée. Ce projet est parfaitement pertinent au regard du nécessaire développement des activités touristiques de notre département, facteur lui aussi de potentiels économiques importants.

Cependant, l'implantation de la voie verte sur cet axe va compromettre un important potentiel de développement économique et industriel à l'intérieur de notre département.

Le coût de cette opération s'élève à 500 000 € le KM ! Cette dépense est-elle justifiée au regard des besoins induits par la crise ? L'avenir économique et de l'emploi dans notre département ; Est-ce le vélo ou le rail ?

Quel avenir voulons-nous pour le département, le tout routier ? Le tout tourisme ? Ou un développement économique équilibré et maitrisé avec la concertation des citoyens ?

Le Département fait aujourd'hui la sourde oreille,
Mais si cette décision est maintenue,
ce sera en votre nom !

Exigez un débat, signez la pétition, Demandez un référendum populaire ! Nous sommes tous concernés, l'avenir du territoire ce joue maintenant, avec vous.

Les Associations RAIL 84 - VENTOUX RAIL NOSTALGIE - Chômeurs et Précaires du Comtat - Les élus Mme BREUILLOT, Mme CHAPPUIS, M. FARFAL, Mme GALLICHIO, M. ROLLAND de la Mairie de CARPENTRAS – M. PEYRON Maire de VIENS - M. André CASTELLI CG - M. Frédéric MEYER CR - M. PELLENC Maire de PERTUIS – Section PCF Carpentras -Syndicat CGT des Cheminots d'AVIGNON - l'UL Cgt Carpentras – l'UD CGT Vaucluse.

--


-

 

CARPENTRAS le 15 mai 2009

Aux élus territoriaux Aux acteurs économiques et sociaux Aux citoyens du Comtat Venaissin

Objet : L'avenir des déplacements humains et des marchandises en Vaucluse.

Mesdames , Messieurs,

Suite à la décision du Conseil Général du Vaucluse de déferrer la ligne SNCF CARPENTRAS – ORANGE pour en faire une voie verte, se pose une grande question démocratique sur l'avenir économique et l'aménagement du territoire en pays comtadin et du ventoux. En effet l'axe ferroviaire BOLLENE – ORANGE – CARPENTRAS – CAVAILLON – PERTUIS peut répondre dans les années à venir au développement économique et social de la partie est du département.

C'est une question d'intérêt général qui dépasse les cloisonnements politiques, professionnels et autres.

Aussi nous vous invitons à une réunion de travail ce : MERCREDI 20 MAI à 20 H à la BOURSE du TRAVAIL de CARPENTRAS 33 rue du Mont de piété ( à coté de la piscine couverte en centre ville ).

Il semble nécessaire d'associer les acteurs économiques sur les territoires pour des décisions qui vont conditionner l'avenir des populations dans les 10 à 20 ans prochains.

Remplacer la voie ferrée par une piste cyclable pose la question de la nature des emplois que nous aurons pour sortir de la crise et d'un secteur géographique déjà déficitaire en emplois industriels et autres. Il s'agit de l'utilisation de l'argent public au niveau de chaque collectivité territoriale , qu'elle soit départementale, intercommunale, communale et régionale sur des questions d'intérêt général et d'aménagement des territoires.

Cela est une question de démocratie et de vastes consultations à différents niveaux.

Si vous partagez cette vision, nous vous donnons rendez vous pour ce mercredi 20 mai à 20 h, afin de décider des actions à mener.

Dans l'attente, recevez, Mesdames, Messieurs nos cordiales salutations.

Pour les organisations et élus signataires de la lettre adressée au Président du Conseil Général. Gérard ROLLAND Conseiller Municipal Délégué aux Solidarités à CARPENTRAS

 

-

-------------------------------------------------------------

-

.

LETTRE OUVERTE AUX ELUS DU CONSEIL GENERAL DE VAUCLUSE

Le 14 Mai 2009

Madame, Monsieur, En tant que conseiller Général du département du Vaucluse, vous avez participé (ou votre prédécesseur) à l'adoption du « Plan départemental des itinéraires cyclables » Ce « Plan vélo » prévoit entre autres équipements, la réalisation de plusieurs VELOROUTES ou Voies Vertes

  • La véloroute du Calavon, de Cavaillon à Apt et au-delà.
  • La voie verte Léman
  • Méditerranée (partie Vauclusienne le long du Rhône)
  • La Via Vénaissia de Jonquières à Velleron / Isle sur Sorgue.
  • A ces 3 axes se rajoutent des liaisons entre ces véloroutes.

Ce vaste programme représente plus de 100 km de véloroutes. Il ne nous appartient pas de juger de l'intérêt touristique de ce vaste programme, même si des avis autorisés doutent de sa pertinence et des retombées économiques. « A environ 500.000 € le km, il en coutera 50 M € au contribuable pour financer ces réalisations. A cela il convient d'ajouter 1000 à 2000 € au km pour la maintenance annuelle et l'entretient. Il est fort peu réaliste d'espérer que les « dépenses » des touristes de passage compensent un jour ces charges ».

A ce jour seuls quelques km de la voie verte du Calavon sont réalisés, entre le Pont Julien et Apt.

  • - 1 Lors des débats, vous a-t-on clairement informé du coût du projet ?

Certaines de ces voies vertes sont prévues sur l'emplacement d'anciennes lignes ferroviaires.

  • Pour la voie verte du Calavon, c'est l'ancienne ligne Cavaillon-Apt, entièrement déposée depuis longtemps et partiellement occupée par des aménagements de la RN 100
  • Pour la Via Vénaissia, c'est la ligne Orange–Carpentras-L'Isle/Sorgue.
    * La section Velleron-Pernes est transformée en chemin vicinal.
    * La section Pernes-Carpentras n'est pas déclassée (propriété de RFF) et une récente enquête de la Région PACA à conclu à son maintient.
    * La section Carpentras-Jonquières à été acquise par le conseil Général de Vaucluse à travers un Syndicat mixte. Les rails subsistent sur une majeure partie.
    * La section située sur le territoire d'Orange est restée propriété de RFF.

- 2 Lors des débats, avez-vous été informé que la réalisation de la Via Vénaissia en lieu et place de la voie ferrée, condamne toute possibilité de réutilisation ferroviaire de cette ligne ?

- 3 Lors des débats, avez-vous été informé que cela condamne également à brève échéance le trafic fret à Carpentras, vital pour le développement et le maintient des entreprises du Comtat ?

- 4 Lors des débats avez-vous été informé que cela condamne également tout espoir de reconstitution à long terme de l'axe ferroviaire ORANGE-CARPENTRAS-CAVAILLON pourtant indispensable au rééquilibrage de notre département ?

- 5 Lors des débats, avez-vous été informé de la présence sur cette ligne d'une association proposant une utilisation de la voie pour des loisirs ferroviaires (Vélorail-Train touristique) ?

Si vous avez répondu OUI à ces 5 questions, vous pouvez encore avoir un doute sur l'urgence et la priorité absolue de commencer les travaux par la section qui pose débat, à moins de vouloir par ce coup de force couper court à toute discussion. Si vous avez répondu NON à une seule question, vous conviendrez alors qu'il y a lieu de suspendre immédiatement toute action de démantèlement de la voie et de prendre la peine de poser ces questions qui ont été éludées lors de l'adoption du « plan vélo ».

A ce jour le Conseil Général à déjà attribué le marché pour la dépose de la voie (200.000 €). Un large collectif s'est immédiatement constitué incluant des élus de toutes tendances, les acteurs économiques, les syndicats, les organisations patronales, les acteurs associatifs et les citoyens concernés, pour demander l'arrêt de la procédure, pour prendre le temps d'un débat public et démocratique.

Nous vous demandons de vous prononcer pour ou contre l'arrêt de la procédure de démantèlement de la voie Ferrée.

Si vous considérez qu'il est normal et légitime que cette voie ferrée disparaisse immédiatement et définitivement, merci d'assumer votre position en nous la confirmant.

Si vous considérez qu'il est souhaitable de se donner le temps de réfléchir avant de commettre cet acte irréparable et donc de suspendre la procédure de démolition, merci de nous le faire savoir.

Il n'y a plus de place pour la neutralité et l'expectative.

Bien entendu nous informerons le collectif et l'opinion publique de votre position (ou absence de réponse)

Jean Pierre IMBS - Président de l'Association Ventoux Rail Nostalgie - Membre du Collectif de Valorisation et de Développement du Rail-84

Merci de répondre par Mail à cvdr84@wanadoo.fr

-

-------------------------------------------------------------

-

 

Gare  d'AUBIGNAN – LORIOL   14/04/2009

Lettre d'information.

 

PATRIMOINE FERROVIAIRE VAUCLUSIEN EN DANGER !!

 

Depuis plus de 10 années l'association Ventoux Rail Nostalgie lutte pour la sauvegarde et la mise en valeur d'une partie du patrimoine ferroviaire Vauclusien abandonné. Depuis 10 années elle propose, en complément à la Via Vénaissia, le développement d'une activité de Vélo-rails et, depuis bientôt 2 ans, unit ses forces avec celles du Train à Vapeur du Val de Provence pour promouvoir l'installation d'un train touristique à vapeur.

A diverses reprises des journées portes ouvertes ont été proposées et, en 2008, il a été possible de faire la démonstration incontestable de l'intérêt touristique d'une activité de vélo-rails. (nous vous proposons une visite sur le blog «  //velorails-comtat-vaucluse.blog4ever.com ).

Nous avons eu, en ces occasions, le grand plaisir de vous rencontrer. Mais aujourd'hui, ce patrimoine et cette activité sont condamnés. Quelques élus, opposés depuis l'origine à nos projets, ont engagé un processus visant à la suppression à très court terme (quelques semaines tout au plus) de la voie ferrée entre Jonquières et Carpentras.

Il faut être conscients, que la dépose de la voie ferrée entre Aubignan-Loriol et Carpentras, outre le nécessaire engagement d'argent public qu'elle nécessitera, supprimera DEFINITIVEMENT toute idée de développement ultérieur d'une activité touristique dans le département de Vaucluse sur une base ferroviaire (Vélo-rails, trains à vapeur…).

Cette destruction compromettra également toute  possibilité de réutilisation de  la  ligne  pour un service  public, cela en complète contradiction avec le Grenelle de  l'environnement. 

Face à une telle situation l'association a immédiatement réagi et entamé toutes les démarches possibles afin de faire surseoir au projet «d'arrachage» de la voie ferrée, car…

Nous nous opposons fermement à cette atteinte grave et irrémédiable  au patrimoine Vauclusien!

Si vous refusez, vous aussi, cette fatalité. Si vous avez aimé votre visite et votre balade en vélo-rails. Si vous pensez que l'argent public peut être utilisé à d'autres buts que la destruction  et si vous souhaitez apporter votre appui à nos projets, il est encore temps de faire connaître votre désaccord au Conseil Général de Vaucluse !..

 

 

Nous vous invitons à adresser, sans attendre, un courriel (//www.vaucluse.fr/1071-contactez-nous-formulaire-general-conseil-general-vaucluse-cg84.htm), une lettre, à M le Président du Conseil Général pour soutenir les projets de l'association Ventoux Rail Nostalgie et demander l'arrêt immédiat du processus de destruction engagé.

 

Protestez également auprès des communes concernées (Carpentras-Aubignan-Loriol du Comtat-Sarrians). Faites passer  cette information dans votre entourage. Demandez à vos amis, familles, contacts, de joindre leurs protestations à la notre, à la votre…

Le temps presse et nous comptons sur vous. C'est ici et maintenant, la dernière chance de réaliser ces projets, de sauver et de valoriser cette richesse patrimoniale. Certaines communes Françaises doivent aujourd'hui réaménager à grands frais, des structures autrefois détruites… Ici… il suffit simplement de ne pas détruire celles qui sont encore en place.

Nous espérons qu'il nous sera alors possible de vous retrouver bientôt en gare d'Aubignan-Loriol pour partager un moment de convivialité dans ce cadre superbe, au pied du Ventoux…

 

Pour votre information :

·         Coût pour la destruction de la voie : environ 15.000 € par  kilomètre

·         Coût pour la réalisation de  la voie verte : estimation ½ million d'€ le Km (hors ouvrages d'art)

·         Coût pour  l'activité vélo-rails ou train touristique : 0 € pour la collectivité.

 

Réserver les rails existants  à une activité de tourisme ferroviaire permettrait aux collectivités d'économiser plus de 6 millions d'€ ….

 

-

-----------------------------------------------------------

-

Le Vaucluse déraille !


Si rien n'est fait, dans quelques jours, quelques semaines au plus, les rails qui avaient résisté sur l'ancienne ligne ORANGE-CARPENTRAS auront disparu à jamais.

Malgré nos protestations, se retranchant derrière le sacro-saint « Plan vélo » cher à M. BAYET son principal promoteur, le Conseil Général de Vaucluse dépense 200.000 € pour détruire une voie ferrée en bon état.

Il faudra ensuite, si c'est encore possible par les temps qui courent, trouver ½ million d'€ au km pour réaliser la Via Vénaissia (plus de 20 km) sans compter les surcouts pour modifier les nombreux ouvrages d'art non adaptés à cet usage.

Nous savons bien entendu que le département du Vaucluse est dans son bon droit et que rien ne peut l'empêcher de gaspiller l'argent du contribuable à sa guise.

Savez-vous que la destruction de cette voie ferrée peut par effet domino entrainer à court terme la disparition de la desserte fret de Carpentras ?

Cependant nous espérons encore un sursaut de réalisme et de bon sens. Les décisions qui ont conduit à cet état de fait ne sont pas gravées dans le marbre et il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Le plan vélo a été voté il y a déjà longtemps, dans des conditions économiques bien plus favorables, sans jamais prendre en considération l'intérêt de conserver les lignes ferroviaires. L'association présente sur le site a été totalement exclue du débat.

Nous estimons que ce plan vélo tel qu'il avait été voté initialement prévoyant le réalisation de près de 100 km de véloroutes, n'est plus réaliste ni réalisable dans le contexte économique de 2009 et affirmons haut et fort que dans ces conditions dépenser de l'argent pour détruire une voie ferrée en bon état est un gaspillage indécent de l'argent public.

- Il est reconnu que tôt ou tard il faudra reposer des rails sur cette ligne indispensable au développement économique du Comtat.

-La portion Vauclusienne de la voie verte du Léman à la Méditerranée (le long du Rhône) considérée comme prioritaire et structurante n'a reçu aucun commencement de réalisation (La via Vénaissia n'en étant qu'un affluent).

-La voie verte du Calavon est encore à l'état embryonnaire avec seulement quelques km utilisables entre le Pont Julien et Apt, dont une bonne partie n'est même pas en site propre !

-La liaison indispensable entre Via Vénaissia et le Rhône n'a pas trouvé de solution (traversée du territoire de Châteauneuf du Pape)

-La partie Sud de la Via Vénaissia ( CARPENTRAS-PERNES) est très compromise par le non déclassement de voie ferrée (voie ferrée que la région PACA souhaite conserver)

-Le retour d'expérience montre par ailleurs que les voies vertes qui ne desservent pas directement des sites touristiques majeurs sont très peu fréquentées et n'apportent pas de retombées économiques. Quel site touristique entre Jonquières et Carpentras ?

Dans ces condition comment justifier la nécessité impérieuse, urgente et prioritaire de la Via Vénaissia ?
Est-ce que l'implantation locale de M. Bayet justifie de la générosité du Conseil Général ?

Loin de nous l'idée de nous opposer systématiquement à toutes les voies vertes, il y a la place dans le Vaucluse pour des réalisations cohérentes, sans destruction intempestive du potentiel ferroviaire.

Nous nous voulons constructifs et force de proposition.

-Que les promoteurs du Plan Vélo fasse d'abord la démonstration de l'utilité économique des voies vertes en terminant prioritairement la voie verte du Calavon, afin qu'il puisse être jugé sur pièce de l'intérêt d'un tel aménagement.

-La voie ferrée est immédiatement utilisable pour des activités de loisir ferroviaire. L'association VRN l'a montré brillamment en 2008 avec l'exploitation des Vélorails du Comtat qui ont eu un énorme succès en peu de temps.
Possibilité également d'un train touristique qui pourrait attirer plus de 50 000 visiteurs par ans. Et tout cela sans charges financières pour la collectivité, et même des recettes.
Ces activités permettent de valoriser, d'entretenir et de préserver la voie ferrée dans l'attente d'une réutilisation de service public.
Que le département de Vaucluse mette à disposition cette voie ferrée pour que, en toute clarté, les promoteurs du rail puissent faire la preuve de leurs affirmations.


Qu'au bout d'un délai raisonnable, les Vauclusiens puissent juger sur pièce de l'intérêt comparé des deux aménagements prenant en compte le coût pour la collectivité, les retombées économiques et les retombées en terme de notoriété.



Nous demandons aux Vauclusiens de soutenir notre action en interpelant leurs élus.
Nous demandons à tous les élus de se prononcer clairement et sur nos propositions.
Il n'y a plus de place pour l'expectative.

- Soit ils considèrent que la Via Vénaissia est une priorité impérieuse dans la réalisation du Plan Vélo.

- Soit ils estiment que nos propositions sont réalistes et méritent qu'on y réfléchisse.

Dans ce dernier cas nous leur demandons d'intervenir rapidement auprès du Conseil Général pour demander d'annuler l'ordre de destruction de la voie ferrée.

Bien entendu nous informerons les Vauclusiens de la position de chacun.

22/04/2009

-

-----------------------------------------------------------

 

-----------------------------------------------------------

-----------------------------------------------------------

-----------------------------------------------------------

-----------------------------------------------------------

Nous nous opposons fermement à cette destruction!

 

Si vous refusez vous aussi cette fatalité et que vous souhaitez apporter votre appui à nos projets, il est encore temps de faire connaître votre désaccord au Conseil Général de Vaucluse...

//www.vaucluse.fr/1071-contactez-nous-formulaire-general-conseil-general-vaucluse-cg84.htm

Merci pour votre soutien... Le temps presse.

-----------------------------------------

exprimez votre désaccord avec cet article sur le site du journal LA PROVENCE

//www.laprovence.com/articles/2009/04/23/796870-Region-Terminus-pour-le-velorail-tout-le-monde-descend.php#reaction

--------------------------------

SIGNEZ LA PETITION

--------------------------------

voyez les sites:

Ventoux Rail Nostalgie
Train à Vapeurdu Val de Provence.

Le chemin de fer en Vaucluse.

 



24/04/2009
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres